FRANCE : MGEN PROPOSE UN OUTIL DE DIAGNOSTIC PARTICIPATIF DU BIEN-ETRE A L’ECOLE

d.desplanques
3 Avril 2015

En France, les équipes de la MGEN ont développé un outil de diagnostic du bien-être des élèves à l’école. Participatif, cet outil permet aux jeunes de devenir des citoyens éclairés et des acteurs  de leur propre santé. A travers le Réseau Education et Solidarité, la MGEN propose d’exporter ce dispositif à l’international.  

Un premier outil avait été développé par la région Rhône-Alpes et  la Ligue d’Athlétisme Rhône-Alpes (LARA). Cet outil évaluait la forme des élèves à travers 9 exercices physiques sur la vitesse, l’endurance, la force, la coordination et la souplesse.

Mais la condition physique n’est pas le seul déterminant du bien-être. La MGEN a alors travaillé à l’enrichissement de cet outil à travers un petit questionnaire qui intègre l’ensemble des déterminants du bien-être des jeunes : estime de soi, vie affective et sociale, hygiène de vie, environnement, maîtrise des conduites à risques.

Fin 2014, 18 000 élèves ont participé à ce dispositif dans la région Rhône-Alpes, soit plus de 90 établissements. Suite à ce diagnostic, 60% des établissements scolaires intègrent des pistes d’action proposées dans leur projet de promotion de la santé. L’outil est innovant car il propose une approche globale et positive de la santé.

A travers le Réseau Education et Solidarité, la MGEN va proposer l’utilisation de ce dispositif à ses partenaires internationaux. Un premier test sera réalisé en Belgique avec le partenaire SOLIDARIS.