HAÏTI : les syndicats unis pour l’éducation

d.desplanques
1 Juin 2016

Voir l'article original sur le site de Solidarité Laïque

A l’occasion des élections sur l’île, les membres du programme en Haïti se sont réunis derrière un objectif commun : mobiliser les candidats pour une éducation gratuite et de qualité pour tous. Explications avec Florian Lascroux de la FSU.

 

« C’est la force du programme coordonné par Solidarité Laïque en Haïti, le PROCEDH : il fédère différents acteurs de l’éducation autour d’une même vision de ce droit humain fondamental », commente Florian Lascroux, notre partenaire de la FSU. Aujourd’hui, alors que des élections se déroulent sur l’île, les membres lancent une campagne de plaidoyer auprès des candidats pour les inviter à s’engager dans des politiques publiques adéquates en la matière.

« Notre méthode de travail est que chaque partie prenante d’un projet y amène son expertise et la partage avec les autres, au profit du collectif », explique Vincent Dalonneau, délégué adjoint aux actions internationales à Solidarité Laïque. La conception de cette opération de plaidoyer a été collective, tant du côté français qu’haïtien. « Le contenu du tract a été élaboré ensemble et porte sur la situation des enseignants, celle de la jeunesse et bien sûr sur les  moyens à mobiliser pour l’Education publique », poursuit Florian.

Tiré à 100 000 exemplaires, il sera distribué jusqu’aux élections de décembre aussi bien dans la capitale que dans les zones rurales. « Notre objectif est à la fois de faire connaître le réseau et ses positions et de mobiliser les politiques sur une éducation de qualité » précise Florian Lascroux. Dans la même dynamique, la FSU va s’impliquer prochainement dans la rédaction participative d’un guide syndical unitaire pour le programme. « La concertation est au cœur du PROCEDH et de tous les programmes de Solidarité Laïque. C’est ce qui amène les partenaires à lui accorder leur confiance.