[INSTANCE] ASSEMBLEE GENERALE DU RES A PARIS LE 5 JUILLET 2016

d.desplanques
9 Septembre 2016

Le 5 juillet 2016 ont eu lieu le bureau exécutif et l’Assemblée Générale 2016 du Réseau Education et Solidarité à Paris, dans les locaux de la MGEN.

Le Président a présenté les grandes lignes du rapport d’activités 2015. Les avancées sur l’axe promotion de la santé à l’école sont présentées, avec notamment le développement du projet F’Acteurs Santé ; l’intégration de réseaux internationaux de promotion de santé à l’école (SHE et IUHPE) ; et des travaux sur la santé au travail dans l’éducation. Les actualités du projet de mutuelle santé des professionnels de l’éducation du Burkina Faso sont également présentées.

L’Assemblée Générale formule des commentaires :

  • Le CIESS souhaite renforcer le partage avec le RES et ses membres autour de la promotion de la santé à l’école et sur son programme « Escuelas Saludables » en Colombie. Par ailleurs, le RES a permis de créer des liens importants entre le CIESS et SOLIDARITE LAIQUE en Haïti.
  • SOLIDARITE LAIQUE souligne l’apport du RES sur la question de la santé scolaire et de la protection sociale au sein du programme PROCEDH en Haïti, et les similarités dans les dynamiques des projets PROCEDH et F’Acteurs Santé. Par ailleurs, le RES a permis de créer des liens entre SOLIDARITE LAIQUE et l’IE, à exploiter mieux encore.
  • Autour de la mobilisation des jeunes, l’UNSA-E souligne l’apport du RES en tant que tête chercheuse et précurseur concernant les méthodes de l’intelligence collective et du travail collaboratif.

En ce qui concerne le rapport financier, il est rappelé que 2015, comme 2014, sont des années lors desquelles le RES a puisé dans les réserves constituées les années précédentes pour mener à bien les projets pilotes et préparer une AG 2015 en mesure de mobiliser plus d’organisations membres de l’IE. Le déficit enregistré est donc le résultat d’une volonté d’investir, après des années de surplus.

Le Président et la Déléguée Générale présentent le programme pluriannuel d’activités 2015-2019. Sont soulignés les travaux à mener en matière de gouvernance et de communication, de pérennisation du modèle économique de l’association, de mise en place du comité des jeunes et du comité stratégique, d’implication du monde de la recherche.

L’Assemblée Générale formule des commentaires :

  • SOLIDARIS souligne qu’il faut poursuivre l’effort autour du projet au Burkina Faso afin d’obtenir des réalisations concrètes.
  • L’UNSA-E souligne que la question de la place et de l’engagement des jeunes se pose à deux niveaux : au sein des organisations membres du RES, et au sein du RES lui-même. Le RES peut être un lieu d’expression de l’engagement des jeunes, et une antichambre pour nos organisations syndicales, mutualistes et associatives.
  • Une communication plus accrue et au fil de l’eau entre les instances est effectivement nécessaire. SOLIDARITE LAIQUE et ESSENTIEL proposent que le RES investisse dans des outils numériques qui favorisent la communication et le travail collectifs à distance, et l’émergence d’une véritable communauté de pratique.
  • NASUWT souligne que le RES est un « facilitateur ». Le RES est un « hub », et les projets doivent être portés avant tout par ses membres.
  • Thierry WEISHAUPT souligne que le RES est une organisation mondiale pour la coopération, et non pour la concurrence ou la compétition. Les membres du RES essayent de construire un modèle autour d’un seul enjeu commun : faire en sorte que nos membres vivent mieux.