Mutuelle de santé des professionnels de l’éducation du Burkina: 13 syndicats de l’enseignement du primaire et secondaire engagés dans le projet

Romain Chave
7 Décembre 2016

Le Réseau Education et Solidarité s’est rendu à Ouagadougou du 6 au 12 novembre dernier pour une mission de terrain avec son partenaire luxembourgeois, l’OGBL. L’OGBL est la plus importante confédération syndicale du Luxembourg. Son ONG, Solidarité Syndicale, mène plusieurs projets de coopération en Afrique et Amérique-Latine et était représentée par Nico Bodry et Raymond Wagener durant la mission.

La délégation a été accueillie par Séma Blégné, Secrétaire Général du syndicat national des enseignants africains du Burkina (SNEAB) et par l’ONG ASMADE dirigée par Juliette Compaoré, Secrétaire Générale.

Les travaux se sont notamment concentrés sur la rédaction d’une demande de financement qui sera adressée au Ministère des affaires étrangères du Luxembourg à la fin de l’année 2016.

Au cours de la mission, l’ensemble des syndicats de l’éducation du primaire et du secondaire se sont formellement engagés à porter le projet, à l’exception de deux syndicats déjà engagés dans un projet mutualiste à travers leur centrale syndicale.

Le Ministère de la Fonction Publique et le Secrétariat Technique pour la mise en œuvre de la couverture maladie universelle ont réitéré leur soutien.

Ce projet, en gestation depuis plusieurs années, pourrait bénéficier d’un coup d’accélérateur et démarrer en 2017 sur trois régions pilotes. L’objectif est de développer une mutuelle de santé qui sera articulée avec l’assurance maladie universelle (AMU) dont la mise en œuvre est prévue prochainement. A terme, la mutuelle des professionnels de l’éducation deviendra la plus importante mutuelle du pays et couvrira tous les professionnels de l’éducation du Burkina et leur famille.

Ce projet de mutuelle, porté avec conviction par les syndicats de l’éducation, sera un outil très efficace pour le chantier de sensibilisation autour de la protection sociale et de l’assurance maladie. En effet, les enseignants sont identifiés comme des relais et ambassadeurs de la protection sociale partout dans le pays, même dans les zones les plus reculées.

La délégation a rencontré de nombreux acteurs burkinabè tels que la MAADO (mutuelle des agents de l’administration et des douanes), qui préside depuis peu la Fédération nationale des mutuelles professionnelles, le secrétariat technique de l’AMU qui travaille à la mise en oeuvre de la loi sur l’AMU, le directeur de la mutualité au sein du ministère de la fonction publique, et tous les syndicats de l’éducation du primaire et secondaire.

Une visite a aussi été organisée auprès de l’Union des mutuelles de santé de la région du centre du Burkina (U.MU.SA.C), qui réunit des mutuelles de santé communautaires soutenues par l’ONG Asmade.

Rencontre avec les syndicats de l'enseignement primaire et secondaire

Visite à l'Union des Mutuelles de Santé de la région du Centre

Visite au siège du SNEA-B

Visite à la Mutuelle des Agents de l'Administration des Douanes (MAADO)