AUSTRALIE: ENTRETIEN AVEC BRADLEY JOYCE, PRESIDENT DE "TEACHERS HEALTH FUND" (FOND SANTE DES ENSEIGNANTS AUSTRALIENS)

d.desplanques
12 Mai 2015

Bradley Joyce, président de Teachers Health Fund en Australie, était en France et en Belgique du 8 au 10 avril 2015 pour participer au Conseil d'Administration du Réseau Éducation et Solidarité. L’implication de THF dans le travail du Réseau Éducation et Solidarité, tant en Australie qu’au niveau international, s’accroît de jour en jour. Bradley Joyce nous fait ici partager quelques-unes de ses idées.

Pourriez-vous d’abord présenter brièvement votre organisation ?

Teachers Health Fund est une mutuelle santé australienne, a destination des enseignants et leurs familles, ainsi que pour l'ensemble de la communauté de l'éducation au sens large. Ses produits et services sont spécialement conçus pour répondre aux besoins de ses membres, issus de la communauté australienne de l'éducation. THF profite à ses membres plutôt qu'à des propriétaires ou investisseurs étrangers. THF fournit des services additionnels pour assurer le bien-être de ses membres : un soutien en matière de santé (bilans de santé, gestion des maladies, programmes d'exercices personnalisés, informations sur la santé, programmes diététiques et de nutrition, coaching de vie et conseils, etc.), ainsi que des centres de santé (optiques, dentaires, de physiothérapie, de chiropratique, services de massages thérapeutiques, etc.).

Teachers Health Fund a été créée en février 1954 par un groupe d'enseignants de la Fédération des enseignants de la Nouvelle Galles du Sud. Alors qu'à sa fondation en 1954, elle comptait 2 600 membres, Teachers Health Fund fournit aujourd'hui une couverture maladie et des services de qualité à plus de 280 000 Australiens. Elle inclut des membres du syndicat de l’enseignement (et autres personnes travaillant dans l'éducation qui y ont droit), ainsi que les membres de leur famille immédiate. Teachers Health Fund continue de se développer, avec une croissance de 7,5% par an, soit 3 fois la moyenne du secteur en Australie. C’est aussi un taux de croissance supérieur à celui de ses partenaires syndicaux de l'éducation.

Quelle sont les dernières nouvelles en provenance du secteur de l'assurance maladie en Australie ?

Le secteur de l'assurance maladie est actuellement très dynamique en Australie et connaît une importante activité concurrentielle, ce qui est passionnant mais présente un réel défi. Au cours de ces 10 dernières années, le paysage australien dans ce secteur a considérablement évolué, passant d’un système essentiellement constitué de mutuelles et assurances santé à but non lucratif, à un marché dominé à 70% par des sociétés d’assurance santé à but lucratif. Nous avons décidé de riposter, et Teachers Health Fund est devenue l’un des chefs de file du mouvement. Le 2 février derneir, nous avons créé une nouvelle organisation dénommée « Members Own Health Funds » ("Les fonds de santé qui appartiennent à leurs membres") qui représente 15 entreprises d'assurance santé non-lucratives/mutualistes , qui couvrent à elles-seules 20% de la population assurée en Australie. L'objectif de se réunir ainsi en collectif est de faire entendre clairement notre voix auprès du gouvernement Australien, des principales parties prenantes et des assurés, afin de montrer qu'il existe une excellente alternative au modèle lucratif et des avantages significatifs d’appartenir à une assurance santé non-lucrative/mutualiste.

THF a également lancé une campagne d’information en liaison avec les syndicats australiens de l'éducation publique dans tout le pays, intitulée « Members Get More » ("les membres obtiennent plus"). En Australie, les travailleurs de l'éducation doivent être membres de syndicats d'enseignants pour être couverts par la mutuelle Teachers Health Fund. L'objectif de cette campagne, pour Teachers Health Fund et pour les syndicats d’enseignants, est de cibler ensemble cette audience partagée et de lui montrer tous les avantages qu’il y a à voir ses intérêts représentés conjointement - la synergie générée par le fait de travailler en commun et de veiller collectivement aux intérêts du même groupe de personnes. Cette campagne a déjà démarré en Tasmanie et verra prochainement le jour dans les autres États australiens.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l'implication de THF au sein du Réseau Éducation et Solidarité ?

Teachers Health Fund participe activement au Réseau Éducation et Solidarité depuis sa création. Nous avons récemment été impliqués dans plusieurs projets importants et intéressants, tels que l’enquête internationale sur la santé au travail chez les travailleurs de l'éducation et la communauté internationale des jeunes travailleurs de l'éducation.

Teachers Health Fund estime que le Réseau Éducation et Solidarité réalise un travail de tout premier ordre pour faire prendre conscience aux membres des syndicats de l'éducation l'importance de développer et de promouvoir des systèmes de protection sociale basés sur la solidarité et de mettre en œuvre des stratégies visant à éduquer et à former des personnes à la protection sociale solidaire. L'occasion de promouvoir l'échange des meilleures pratiques, des expériences et des outils de partage, d’éduquer, de former et de diffuser une culture de la protection sociale, de créer et de développer des organisations de solidarité mutuelle, telles que l'assurance maladie, est une façon tangible de démontrer et de préconiser la force des systèmes de protection sociale basés sur la solidarité.

Pour les années à venir, il est essentiel que les membres du Réseau continuent d'augmenter, et que les représentants des syndicats de l'éducation qui ne font actuellement pas partie du Réseau en deviennent des contributeurs actifs, afin d'assurer non seulement la durabilité de ses ressources limitées, mais aussi et surtout la durabilité des efforts considérables déjà mis en œuvre.