Covid-19 et déconfinement: les membres du RES se mobilisent pour accompagner le retour à l'école

Hawa Fatty
19 Mai 2020

Après plusieurs semaines de fermeture par mesure de prévention du Coronavirus, les gouvernements autorisent peu à peu les établissements à accueillir de nouveau leurs élèves.
Partout, ce retour sur les bancs d'école induit pour l'ensemble de la communauté éducative une vive inquiétude vis-à-vis de la maladie toujours présente et de multiples questionnements sur l'après-confinement. Si certains dispositifs ont été mis en place par les administrations pour que ce retour se fasse dans les meilleures conditions sanitaires possibles, le maintien de la santé et du bien-être des jeunes et des personnels de l’éducation doit également être une priorité. Alors, comment enseigner et faire respecter les gestes barrières ? Comment aborder au mieux les sujets sensibles lié à la crise du coronovirus avec les élèves ? Comment faciliter l'ouverture de la parole des jeunes ?

Quelques exemples d'approches et d'outils développés par les membres du RES pour accompagner les éducateur.trice.s dans cette tâche.  

La crise et l’après confinement : appui social et émotionnel des adultes et des jeunes

Pour aider à préparer la rentrée des classes peu ordinaire des écoles prête à réouvrir, les équipes de Latitude Jeunes ont mis en ligne sur leur site des "outils de déconfinement". La crise a été un bouleversement et une cause d'anxiété pour tous, et parce qu'une éducation de qualité repose d'abord sur la santé physique et mentale du corps éducatif, l'association invite les éducateur.trice.s à commencer le processus par un autodiagnostic. Parler de la crise ? Ne pas parler de la crise ? Grâce à un arbre décisionnel, les enseignants et autres encadrants peuvent déterminer leur capacité émotionnelle et psychologique à aborder les conséquences de la crise et du confinement avec leurs élèves. Des incertitudes persistent ? Latitudes Jeunes, propose alors un questionnaire pour creuser un peu plus et être en mesure d'identifier clairement son propre ressenti.

A l'issue de cette étape, si les éducateur.trice.s font le choix de travailler sur ces questions avec les jeunes, un ensemble d'outils sont mis à leur disposition. Retrouvez l'ensemble des informations sur la plateforme de Latitude Jeunes.

L’Internationale de l’Education aussi donne accès à des ressources et conseils pour faire face à cette nouvelle phase de la pandémie. Elle propose par exemple aux parents et professeurs de tenter d’adopter une posture optimiste dans la réflexion sur la crise avec les plus jeunes à l’appui du livre « Hope where are you ? » (Espoir où es-tu). Dans cette histoire, les personnages sont des enfants qui dans le contexte du Covid doivent affronter les défis engendrés par la fermeture des écoles.  Pour cela, ils décident de se focaliser sur le positif, et de partager leur espoir avec les autres enfants vivant dans les 4 coins du monde. Un outil qui selon les auteurs Armand Doucet et Elisa Guerra permet de mettre en avant l’importance de l’entraide dans cette expérience mondiale commune. Il a également vocation à aider les enfants à mettre en perspective les évènements actuels pour qu’ils puissent s’exprimer plus facilement sur ce qu’ils ressentent.

Afin de répandre cet élan, la campagne #hopewhereareyou sera lancée sur les réseaux sociaux. Le livre sera également en accès gratuit pour tous, mais les personnes pourront également en acheter une version imprimée et contribuer ainsi à la réponse de l’UNICEF au Covid.

Le détail de cette initiative à retrouver sur le site de l’IE.

L’école en temps de Covid : accompagnement des élèves dans les ajustements

Autre priorité à mettre en lumière auprès des élèves, les gestes barrières. Avec ses bandes dessinées, l'Adosen suggère de joindre l'utile à l'agréable en animant des ateliers de discussions en classe à l'appui d'outils ludiques.

Destinée aux élèves de primaire, "Rudy et Lucie" présente de chat-rmants écoliers qui retrouvent avec enthousiasme leurs enseignants et camarades. Mais pour que ces retrouvaillages se fassent dans les meilleures conditions, ils mettent un point d'honneur à se protéger et à protéger les autres en respectant les gestes barrières à la lettre.

 

 

 

 

 

 

 

 

La BD "Pas trop jeunes pour comprendre" quant à elle s'adresse aux élèves du secondaire. Son objectif ? Aider les jeunes à appréhender les différents aspects de cette nouvelle réalité avec laquelle nous allons devoir vivre encore quelques temps. Elle les invite donc, à travers les personnages d'Alex et Noa, à réfléchir sur les raisons et répercussions des mesures de distanciation sociale dans notre quotidien.

Des aventures à découvrir sur le site et les réseaux sociaux d'Adosen.