Hommage à Jean-Philippe Huchet, père fondateur du Réseau Education et Solidarité

Louise Magnard
8 Avril 2021

Le Réseau Education et Solidarité a appris avec une immense tristesse la disparition de Jean-Philippe Huchet, fondateur du Réseau Education et Solidarité (RES). Militant mutualiste à la MGEN et instituteur de formation, Jean-Philippe Huchet a œuvré sa vie entière au service de la santé et du bien-être des populations, en France et dans le monde. Le Réseau Education et Solidarité lui rend hommage.

Le Réseau Education et Solidarité, c’est lui.

Homme intègre, de valeurs, Jean-Philippe Huchet a été tout au long de sa vie un bâtisseur. « Doté d’une grande vision, et convaincu de l’importance de la solidarité internationale, il a concrétisé, avec la création du RES, un de ses plus beaux projets : mondialiser la solidarité » témoigne Matthias Savignac, président du RES.

En 2007, alors vice-président de la MGEN, Jean-Philippe Huchet, participe en tant qu’observateur au 5e Congrès Mondial de l’Internationale de l’Education, à Berlin. Durant 5 jours, rassemblés autour du thème « S'unir pour une éducation de qualité et une justice sociale », plus de 1000 participant.es, de 155 pays, débattent et échangent. Jean-Philippe Huchet est transporté : par la dimension internationale de l’événement, par l’énergie des enseignant.es, mais aussi par la convergence entre les valeurs de la mutualité et du syndicalisme.

Un an après, par le biais de la MGEN, il rassemble des représentants de l’Internationale de l’Education et de l’AIM pour constituer le Réseau Education et Solidarité.

« C’était un homme qui portait une croyance infinie dans les valeurs de la mutualité, de la solidarité, valeurs aussi partagées par le syndicalisme. Il a vu la possibilité de créer un rapprochement improbable entre les deux mouvements » témoigne Duncan Smith, représentant de l’Internationale de l’Education ayant participé à la genèse du Réseau.

Grâce à son intuition, sa patience et sa force de persuasion, en 2009, le Réseau Education et Solidarité est né.

Jean-Philippe Huchet a posé les fondations de ce que le RES est encore aujourd’hui. Il avait vu dans les communautés éducatives un vecteur puissant de promotion de la protection sociale. Année après année, le Réseau s’est élargi et a consolidé à la fois ses projets au service de la santé et du bien-être des communautés éducatives, mais aussi ses actions de plaidoyer international pour les valeurs de la solidarité.

13 ans après, le RES a prouvé qu’il avait toute sa place.

Aujourd’hui, les membres, et ami.e.s du Réseau Education et Solidarité témoignent de leur reconnaissance pour ce grand homme.

A ses côtés, nous avons énormément appris.

Nous nous n’oublierons jamais sa loyauté, son intégrité mais aussi la rigueur et la ténacité avec lesquelles il menait ses actions.

Nous nous souviendrons de son écoute, sa simplicité, sa générosité, ou encore son humour, parfois festif, parfois acide.

Nous poursuivrons son combat : celui de l’accès de toutes et tous, dans le monde, au bien-être, à la santé et à la dignité.

Enfin, nous continuerons à admirer sa capacité à projeter les organisations et à bâtir des projets ambitieux, novateurs et fédérateurs, comme celui de faire se rejoindre les militant.e.s de la santé et de l’éducation, dans le monde entier.

Il était le père fondateur du RES. En sa mémoire, nous redoublerons d’efforts pour continuer son œuvre.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Jean-Philippe Huchet.

 

Le Réseau Education et Solidarité

Merci à celles et ceux qui ont envoyé leurs messages en souvenir de Jean-Philippe Huchet.

 

Biographie

Instituteur de formation, Jean-Philippe Huchet milite à la section MGEN de la Haute-Garonne en 1983, avant d’intégrer le Conseil d’administration de la mutuelle en 1987 et le Bureau National en 1995. De 1997 à 2005, Jean-Philippe Huchet sera secrétaire général de la mutuelle, puis en deviendra vice-président.

Grand militant mutualiste, Jean-Philippe Huchet a été à partir de 2009 secrétaire général de la Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF), Président de l’Union Mutualiste Retraite (UMR).

A partir de 2008, il rassemble la MGEN, l’IE et l’AIM autour du projet de création d’un réseau international au carrefour des mondes de la santé et de l’éducation, et crée ainsi le Réseau Education et Solidarité, dont il devient président. 

De 2011 à 2014, il est Président de l’Association internationale de la mutualité (AIM). Il dirige à partir de 2015 le Programme d'appui au développement des stratégies mutualistes de santé (Pass), pôle d'expertise en santé et protection sociale visant à développer des couvertures santé mutualistes en Afrique.