Innovation en santé | Le RES a participé au Geneva Health Forum

Adèle Bertier-Vernet
25 Novembre 2020

Le Geneva Health Forum, habituellement organisé à Genève, s’est déroulé cette année du 16 au 18 novembre 2020, de manière entièrement virtuelle. Durant 3 jours, le Forum a réuni 1600 participants, tous acteurs clés de la santé mondiale et de l'action humanitaire. L’événement, consacré aux innovations en santé, a permis d’aborder la crise sanitaire mondiale qui nous touche tou.te.s, mais aussi les défis sanitaires mondiaux essentiels, comme la couverture maladie universelle, la santé numérique.

21 conférences en ligne ont été diffusées en direct pendant les 3 jours d’événement - ces enregistrements resteront accessibles en ligne pendant 3 mois après la fin du Forum. Outre des webinaires, des stands d'exposition virtuelle étaient également accessibles, laissant la possibilité aux principaux acteur.trice.s de la santé mondiale de se rencontrer autour des solutions innovantes dans le monde entier. Des posters scientifiques présélectionnés ont également été exposés et présentés en direct par leurs auteur.trice.s.  

Le RES a participé au Geneva Health Forum en tenant un stand d’exposition virtuelle pour mettre en avant les actions de ses membres, dont l’innovation Filgood, portée par l’association Adosen. Le RES a aussi présenté son poster dédié au projet sur la santé des communautés éducatives en Haïti SACHA, porté par CEMEA-Haïti et soutenu par la Wallonie Bruxelles International (WBI).  

Enfin, le RES a assisté à plusieurs webinaires, notamment autour de l’accessibilité des soins de santé et l’extension de la protection sociale. 

Les conclusions de la conférence « Étendre la santé sociale en protégeant l'équité » (ILO, Global Fund, AIHD) ont souligné que la crise du Covid-19 a servi d'accélérateur sur les questions de protection sociale et qu’il est indispensable de garantir que ces réponses d'urgence soient maintenues et transformées en solutions et systèmes de protection sociale à long terme. Les efforts de réduction des barrières d'accès (stigmatisation, discrimination, barrières liées au genre) devront être poursuivis, tout comme la collaboration avec les organisations de la société civile et le renforcement des systèmes de protection sociale communautaires, essentiels pour couvrir les besoins des plus vulnérables. 

Le webinaire « La santé à travers le numérique est-elle une condition essentielle pour parvenir à la couverture santé universelle ? » (WHO, ICN, Terre des hommes, PATH) a quant à lui permis de rappeler qu’aujourd’hui les technologies numériques offrent de nouvelles opportunités et approches pour l'organisation et la prestation des services de santé à toutes les étapes des soins de santé, y compris la promotion de la santé, la prévention, les soins primaires, les soins spécialisés, les soins de longue durée ainsi que l'autogestion des patients. Dans l’utilisation de ces outils, il reste indispensable de veiller à la considération éthique de la vie privée de chacun.e et s’assurer de toujours mettre l’humain au centre. Par exemple, il faudra aussi garantir que les données de santé ne soient pas monétisées. Enfin, les intervenant.es ont soutenu le renforcement d’un cadre international de réglementation des données de santé.   

Retrouvez plus d’informations sur la tenue de l’événement sur le site du Geneva Health Forum.