Internationale de l'Education : des échanges riches autour de la coopération au développement entre syndicats de l'éducation

Lucile Marsault
25 Janvier 2019

Du 14 au 16 janvier 2019, trente-huit organisations affiliées à l’Internationale de l’Education se sont réunies pour partager leurs expériences et penser collectivement les programmes et politiques en matière de coopération syndicale au développement. Comme l’a rappelé David Edwards, Secrétaire général de l’IE, la force de l’IE se trouve dans sa capacité à faire coopérer ses membres pour faire de la solidarité et de l’indépendance syndicale une réalité partout dans le monde.

Penser la coopération syndicale internationale

Durant trois jours, ce sont plus de soixante représentant·e·s d’organisations syndicales d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie qui ont échangé leurs vision et enjeux de la coopération internationale entre syndicats. Si la coopération bilatérale a pu être un temps la forme dominante, c’est désormais la coopération régionale et la constitution de consortium qui semble être privilégiée.

Connaitre les besoins des syndicats

Pour rendre les programmes de coopération au développement plus effectifs et pertinents, l’IE et ses membres ont conscience de la nécessité de partir de besoins formulés par les syndicats eux-mêmes. L’IE a présenté les résultats d’une enquête menée auprès de 70 de ses membres, afin de connaitre les priorités des syndicats. Ainsi, l’accroissement du nombre de syndiqués, la formation syndicale et le renforcement des capacités, le dialogue social et le renouveau syndical apparaissent comme les enjeux majeurs auxquels font face les syndicats et qui pourraient faire l'objet de projets de coopération.

Echanger les expériences

La capitalisation des expériences étant l’un des objectifs de cette rencontre, certains syndicats ont été amenés à faire part de leurs expériences de coopération internationale. C’est ainsi que la Canadian’s Teachers Federation a présenté le programme de volontariat « Project Overseas » qui depuis 1962, permet à des enseignant·e·s canadien·ne·s de former d’autres enseignant·e·s durant l’été dans les Caraïbes, en Afrique ou en Asie.

Un travail constant pour l’unité syndicale

Les objectifs des programmes menés par l’IE sont de bâtir des syndicats forts, dynamiques et autonomes pour réaliser l’éducation publique de qualité pour tous. Ces objectifs ne seront atteints que par la promotion de l’unité syndicale et l’instauration d’un dialogue ouvert au sein et entre les syndicats avec un espace démocratique pour les jeunes et les femmes (70-80% des membres de syndicats sont des hommes alors que la profession est très majoritairement féminine).

Préparation du 8e Congrès Mondial de l’IE

Au mois de juillet 2019, se tiendra le 8ème Congrès Mondial de l’IE, dont le thème principal « Les professionnels de l’éducation et leurs syndicats prennent les devants » sera décliné en plusieurs axes de réflexion : promouvoir la démocratie, les droits humains et les droits syndicaux ; faire évoluer la profession ; assurer une éducation gratuite et de qualité pour toutes et tous. Plusieurs caucus seront organisés afin de mettre en avant la diversité au sein du secteur de l'éducation: femmes, LGBTI, indigènes, enseignants-chercheurs, jeunes, etc.

Point sur l’actualité du monde francophone

Cet réunion a également été l’occasion pour les membres du Comité Syndical Francophone de l’Education et de la Formation (CSFEF) qui étaient présents de se réunir et de faire le point sur les projets en cours. Le RES a ainsi présenté le projet de création d’une mutuelle au Burkina Faso porté par 14 syndicats de l’éducation du pays. Le projet est le fruit de la coopération nationale et internationale entre plusieurs acteurs : la CSQ (Québec), MGEN (France), PASS (Côte d'Ivoire), Teachers Health (Australie), MAADO (Burkina) et l’association ASMADE.