L’Assemblée Générale du RES s’est tenue à distance

Louise Magnard
8 Juillet 2020

Cette année et compte-tenu du contexte sanitaire, l’Assemblée Générale du Réseau Éducation et Solidarité s’est tenue exceptionnellement à distance. Dans des circonstances aussi particulières, les membres du RES ont tenu à « se réunir » en visioconférence, pour échanger sur leurs actualités et maintenir les liens malgré la distance ! Au programme des discussions : actualités, projets du Réseau & vie de l'association.

Dans le cadre de son Assemblée générale qui s'est déroulée en ligne du 19 au 26 juin 2020 par mail, le RES a proposé un temps d’échange par visioconférence pour favoriser l’échange des nouvelles entres ses membres et répondre aux questions concernant les points à l’ordre du jour.

En ouverture de la session, Matthias Savignac, président du Réseau, a tenu à remercier les membres pour leur mobilisation et intérêt pour le RES, d’autant plus dans ce contexte particulier. Il a souligné la résilience des organisations membres, syndicats, mutuelles, associations et autres organisations de la société civile, qui face à une crise aux conséquences aussi multiples que désastreuses, ont su se mobiliser, s’adapter, innover pour répondre au mieux aux besoins de leurs membres et bénéficiaires, dans le monde entier. Son introduction a permis de rappeler les objectifs du RES : entretenir un espace d'échange, de communication ; être un catalyseur de projets innovants ; alimenter un vivier d'expertise pouvant être sollicité en soutien de divers projets partout dans le monde ; fédérer autour des sujets de santé, d'éducation, de protection sociale et d'économie sociale et solidaire.

La visioconférence a permis de revenir sur les actions du RES en 2019 et en 2020, les nouveaux projets du Réseau, dont les visites d’étude Focus Pays et de création d’un Baromètre de la santé et du bien-être des professionnels de l’éducation. Les aspects administratifs et statutaires de l’association ont aussi été présentés.

Les discussions des membres du Réseau ont permis d’aborder les conséquences de la pandémie sur leurs organisations, les actions des acteurs de la société civile et de l’économie sociale et solidaire pour y faire face, et la nécessité et l’urgence de continuer à articuler les sujets d’éducation, santé et protection sociale au niveau international.

  • Gary Phoebus (NEA Member Benefit, États-Unis) a souligné le fait que le RES et ses valeurs n’auront jamais été aussi pertinentes qu’en ce moment.  Il a partagé les incertitudes pesant sur les conditions de la réouverture des écoles aux États-Unis, et a notamment souligné l’intérêt de la fourniture de services de santé mentale pour permettre aux gens de faire face au stress et à l'ambiguïté de la situation actuelle.
  • Abdelaziz Alaoui (Caisse Mutualiste Interprofessionnelle Marocaine, Maroc) a évoqué l’évolution des paradigmes suite à la pandémie, y compris du rôle des acteurs de la santé et de l’ESS.
  • Sofia El Yousfi (Adosen, France) a présenté un outil Adosen développé afin de préparer le déconfinement et la réouverture des écoles. Ces bandes dessinées permettant aux jeunes de s’approprier les gestes barrières, lavage des mains, port du masque etc., ont été amplement utilisées en France, que ce soit dans l’enceinte des établissements ou dans les familles.
  • Cliff Southcombe (Social Enterpise International, UK) a exposé leur initiative de constitution d’un consortium d’acteurs en vue de répondre à l’appel à projet du European Social Catalyst Fund, projet articulé autour de la création dans les écoles d’entreprise sociale « FairShares », en utilisant la méthodologie de LocoSoco et Nemesis.
  • Augustin Tumba (FENECO, RDC) a présenté les actions de son syndicat en amont de la réouverture des écoles, le manque de dialogue social et le peu de dispositifs de prévention prévus dans les écoles face à la pandémie.
  • Florian Perrudin (Essentiel, France) a appelé à espérer une deuxième vague de solidarité et a rappelé que le contexte constitue aussi une opportunité pour le Réseau de renforcer le plaidoyer pour la Couverture Sanitaire Universelle.  

 

Rapport d'activités du Réseau Education et Solidarité

Lire plus de publications sur Calaméo