Prévention et Promotion de la santé auprès des jeunes: la démarche réflexive d'Adosen

Hawa Fatty
5 Mai 2020

Dans un contexte atypique, et en réponse aux défis posés par le Covid-19, Adosen (association du groupe MGEN), continue d’œuvrer pour la prévention et la promotion de la santé auprès des communautés éducatives. Elle a ainsi mis en place des interventions en ligne à destination des jeunes afin de les inciter à réfléchir sur l’impact du coronavirus dans leur quotidien et à déterminer eux-mêmes les moyens d’en réduire les effets indésirables. Toujours avec cette approche d’empouvoirement des jeunes, elle s’est cette fois adressée aux acteur·rice·s de l’éducation en proposant le 30 avril dernier un webinaire sur la question de savoir « comment prévenir sans prescrire ». L’occasion, à la veille de la réouverture des écoles en France, de présenter aux éducateurs l’étendue de la démarche Adosen et des outils pour les aider à appréhender les problématiques de santé avec les jeunes en les plaçant au cœur de l’action.

Par la nature de son activité, l’Adosen constate qu’une action de prévention n’est en réalité jamais neutre, puisqu’elle consiste en l’action d’inciter des personnes à agir selon les valeurs qui nous semblent justes. C’est pourquoi, dans ce webinaire l’association a tenu à rappeler l’importance de la prise en compte de la vulnérabilité du public jeune face à nos messages de prévention.

Pour répondre à la question « comment promouvoir et encourager les valeurs que l’on souhaite transmettre aux jeunes sans les leur imposer ? »,  Sofia El Yousfi et Agathe Delanoë ont présenté quelques pistes pouvant permettre aux éducateur.rice.s de faciliter ce travail auprès des élèves.

Adosen a ainsi développé une démarche de prévention dite « réflexive » qui s’articule en 2 temps :

  • Aider les jeunes à construire un jugement par le dialogue et faire en sorte que le sens se construise de l’intérieur, entre les paires, pas uniquement de l’adulte au jeune.
  • Permettre aux jeunes de faire un choix éclairé en conciliant l’information et leur réflexion. Il s’agit d’aider les élèves à faire leur propre interprétation de l’information qu’on va leur transmettre, afin qu’ils·elles puissent choisir la direction qu’ils·elles voudront lui donner.

Mais ce travail n’est pas simple, explique Agathe Delanoë, la posture préventive induit un risque de moralisation du jeune dû à la position d’autorité des encadrant.e.s. L’élève pourrait en effet se sentir intimidé, voire jugé par rapport à son comportement, entrainant une communication biaisée, qui contraindrait la réciprocité de l’échange.

Pour faciliter l’implémentation de sa démarche réflexive, l’Adosen propose des outils pédagogiques pouvant être pris clés en main par les équipes éducatives. Tous ces outils s’accompagnent d’ailleurs de guides avec des trames de dialogue et des méthodes pour aider les encadrant.e.s à animer leurs ateliers de prévention.

C’est un Serious Game qui a pour but de comprendre la construction de l’identité et de la personnalité du jeune grâce aux réseaux sociaux et à internet.

Les élèves de l’atelier se mettent dans la peau de Charlotte, pour guider l’enquête qu’elle mène sur les réseaux sociaux pour retrouver son amie disparue.
Des choix de répliques ou d’actions sont proposés pour faire évoluer l’histoire.
Le jeu peut être projeté devant une classe entière ou être fait par petits groupes.

Outil de diagnostic du bien-être et de la santé de l’élève.

Le questionnaire évalue la différence entre le bien-être perçu et le bien-être vécu de l’élève (ce qu’il·elle pense // ce qu’il·elle fait).Il est anonyme, on ne peut donc pas savoir quel élève à répondu à quelle question, ce qui leur permet de se sentir à l’aise sur des questions à caractère intime et est un véritable gage de confiance. Ainsi les élèves sont impliqué·e·s dans leurs propres diagnostics et l’encadrant·e reçoit ensuite un résultat global permettant d’identifier et prioriser les sujets à aborder avec eux·elles.

C’est une Web-série qui met en scène les différentes manifestations des stéréotypes dans le quotidien, afin que les élèves puissent les identifier. Cet outil offre aussi la possibilité aux jeunes de participer directement à la construction de l’action préventive. Les élèves d’un collège à Paris ont ainsi pu jouer dans les épisodes de la 2ème saison de la web-série, avec l’un des épisodes rédigé par des collégiens de l’Hérault.

 

 

 

L’Adosen reste disponible auprès des établissements pour tout accompagnement présentiel ou à distance des ateliers de prévention. Elle est également en phase d’élaboration de formations dans le but de mieux appuyer les encadrant.e.s dans leurs interventions. 

L’Adosen reste disponible pour tout accompagnement présentiel ou à distance des ateliers de prévention. Elle est également en train de mettre en place des formations pour aider les encadrants dans leurs interventions. 

Retrouvez la rediffusion du wébinaire sur la page YouTube de l’association.