REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : ATELIER DE SENSIBILISATION A LA PROTECTION SOCIALE EN SANTE

d.desplanques
23 Juillet 2014

Le samedi 22 mars 2014 s’est tenue une réunion d’informations et d’échanges avec 71 adhérents de la Fédération Nationale des Enseignants et Educateurs Sociaux du Congo (FENECO/UNTC) sur le thème de la protection sociale en santé.

Augustin TUMBA NZUJI, Secrétaire Général du syndicat, y anime un atelier sur  le rôle de la MESP, la mutuelle de santé des enseignants de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, et son importance pour les professionnels de l’éducation et de leur famille.

La MESP a été créée lors de l’Assemblée Générale Constituante le 20 février 2010, sous l’égide du Ministère de l’Education et avec le soutien du Réseau Education et Solidarité. Cette mutuelle est destinée à couvrir les soins de santé des professionnels de l’éducation et de leurs familles dont le nombre d’enfants est limité à trois.

Pour la RDC, cela représente une très grande avancée dans le domaine de la santé. Dans ce pays de 75 millions d’habitants où 70% de la population est pauvre, la moyenne de salaire des enseignants est de 60 euros par mois. Les besoins en protection sociale sont importants. Le 11 novembre 2011, un adhérent de la MESP a pu bénéficier pour la première fois de soins médicaux.

Aujourd’hui, le projet est bien lancé mais la MESP va devoir faire face à plusieurs défis afin de pérenniser et de développer son activité. Présente à Kinshasa depuis janvier 2012 et au Katanga depuis le début de l’année 2014, la MESP ne couvre que 10% des enseignants de la RDC. Son financement est encore très dépendant des subventions étatiques.

Par ailleurs, la FENECO/UNTC n’est pas représentée dans les organes de gouvernance de la mutuelle. Cela constitue un frein considérable à l’utilisation de la mutuelle par les adhérents de la FENECO/UNTC.  Ce syndicat, membre du Réseau Education et Solidarité, est pourtant le premier syndicat d’enseignants du pays.

Cependant, les choses sont sur le point de changer. Suite à un travail mené avec le Réseau sur l’intégration des syndicats membres de l’Internationale de l’Education (FENECO, CSC, SYECO) dans la gouvernance de la mutuelle, la FENECO devrait être représentée lors la prochaine Assemblée Générale. Cette intégration permettra d’étendre la couverture santé à un plus grand nombre d’enseignants, le syndicat menant déjà d’importants efforts de sensibilisation auprès de ses adhérents.

Si cette intégration est confirmée, le Réseau Education et Solidarité et ses membres appuieront la MESP en matière de gouvernance (reformulation des statuts), de formation des administrateurs, et de réflexion sur la pérennisation de l’équilibre économique.