Europe
Syndicat

Les éducateur·trice·s du monde entier soutiennent le peuple ukrainien et condamnent la déclaration de guerre de la Russie

Louise Magnard
4 mars 2022

Déclaration conjointe IE-CSEE sur l’Ukraine :

Ignorant les appels mondiaux à la paix et à la diplomatie, la Russie vient de lancer une invasion massive et injustifiable de l’Ukraine. L’Internationale de l’Éducation exprime sa solidarité avec les enseignant·e·s, les élèves et l’ensemble de la population ukrainienne et demande instamment à la communauté internationale à arrêter le bain de sang et à tout mettre en œuvre pour éviter une crise humanitaire catastrophique en Europe.

David Edwards, secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation a déclaré : « L’attaque de l’Ukraine par la Russie est inacceptable. Les éducateurs et éducatrices du monde entier sont solidaires de nos collègues, des élèves et des communautés en Ukraine et dénoncent cette invasion. Le conflit a déjà coûté la vie à 14.000 personnes depuis 2014, fait des milliers de blessés et contraint au déplacement 1,5 million d’individus. La violence doit cesser. La communauté internationale doit rester soudée face à cette agression et défendre le droit de l’Ukraine de demeurer maître de son avenir. »

Susan Flocken, directrice du Comité syndical européen de l’éducation (CSEE), la région européenne de l’Internationale de l’Éducation, s’est exprimée en ces termes : « Les enseignants et enseignantes, les universitaires et leurs organisations syndicales en Europe sont choqués par cette intervention militaire menée par la Fédération de Russie dans l’État souverain de l’Ukraine. Le CSEE condamne cette attaque de la Russie contre l’Ukraine et exprime son soutien sans réserve, ainsi que toute sa solidarité, aux collègues, au personnel enseignant, aux élèves et à toute la population ukrainienne. Des millions de vies sont en jeu. La guerre et les invasions ne devraient jamais avoir lieu dans nos sociétés contemporaines, où ce sont les mots et non les armes qui nous permettent de parvenir à un accord. Cette invasion doit cesser. »

Nous avons engagé des discussions avec les organisations membres en Russie et en Ukraine pour souligner l’importance de dialoguer et de préserver les valeurs de l’éducation et de la paix.

Nous réaffirmons notre engagement indéfectible envers nos organisations membres en Ukraine – le Trade Union of Education and Science Workers of Ukraine (TUESWU) et le Free Trade Union of Education and Science of Ukraine (VPONU).

Dans sa déclaration, le TUESWU, syndicat qui représente 1,4 million d’employé·e·s de l’éducation en Ukraine, a souligné que « cette agression aura des conséquences humanitaires catastrophiques, mais aussi un impact négatif considérable sur l’économie du pays. Nous risquons de perdre plusieurs millions d’emplois, et la destruction d’établissements scolaires, de services sociaux et de l’économie n’amènera que pauvreté et misère. Le bien-être social et le respect des droits des travailleurs et travailleuses ne seront plus des priorités. »

L’invasion par la Russie du territoire souverain de l’Ukraine constitue une violation flagrante du droit international qui, outre la menace qu’elle fait peser sur la sécurité de l’Ukraine mais aussi de l’ensemble de la région, entraînera des pertes tragiques en termes de vies humaines. Les implications de cet acte de guerre ne peuvent être sous-estimées.

Le peuple ukrainien a droit à un avenir exempt de violence et de guerre. Il jouit du droit souverain de décider démocratiquement de son avenir en tant que nation. Le monde doit se tenir à ses côtés et redoubler d’efforts pour garantir la paix dans le pays et sur le continent.

Il est temps de résoudre les graves problèmes de la région en construisant la paix, plutôt qu’en semant la guerre et la destruction.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités