HAÏTI : LA COMMUNAUTE EDUCATIVE MOBILISEE POUR LA SANTE

d.desplanques
23 Juillet 2014

Le 27 et 28 mars dernier s'est tenu dans les locaux de la MGEN le comité de pilotage du Programme Collectif pour le Développement et le Dialogue social en Haïti "PROCEDH - TETE ENSEMBLE".

Initié par SOLIDARITE LAIQUE avec des acteurs de l'éducation français et haïtiens, le programme touche à la fin de sa première phase (juin 2014). Le Réseau est partenaire de ce programme dont l'objectif général est de promouvoir une éducation de qualité en Haïti en mobilisant les acteurs locaux.

Le Réseau a pour sa part été chargé de la coordination d'un axe de travail portant sur la protection sociale. Nous avons ainsi travaillé avec nos partenaires locaux, dont les 3 syndicats membres de l'Internationale de l'Education (CNEH, UNNOH, FENATEC) autour de deux actions :

  • sensibilisation et mobilisation autour de la protection sociale santé des professionnels de l'éducation ;
  • programme pilote d'éducation à la protection sociale pour des jeunes de l'enseignement secondaire.

Sur le premier sujet, les acteurs haïtiens ont fait un remarquable travail de sensibilisation aux droits à la protection sociale santé des professionnels de l'éducation, autour d'un document d'explication et de plaidoyer qui a été diffusé et commenté, puis utilisé, dans l'ensemble des 10 départements du pays. Ainsi, des réunions de travail avec les organismes en charge de la sécurité sociale (ONA, OFATMA, GSP) ont permis de dégager des pistes pour améliorer l'accès aux soins et aux établissements de santé, et accélérer les délais de remboursement des dépenses engagées pour leur santé par les professionnels et leurs familles. Les acteurs engagés dans cette action ont unaniment reconnu l'intérêt d'un tel travail, "stimulant et porteur d'espoir".

Reste le chantier de l'éducation à la protection sociale. Avec le CIESS (Centre Interaméricain d'Etudes de la Sécurité Sociale) basé à Mexico et membre du Réseau, un séminaire de travail sera réalisé en mai 2014 auprès d'enseignants de deux lycées de Port-au-Prince pour mettre au point le contenu d'un module éducatif portant sur la solidarité. Ce module sera ensuite testé en classe dans les deux lycées.

Lors du Comité de Pilotage du programme qui s'est tenu à Paris la semaine dernière, la décision a été prise de lancer une deuxième phase du programme "TETE ENSEMBLE" dans laquelle le Réseau devrait voir sa place renforcée, avec notamment un engagement plus fort de l'IE. La MGEN, qui était engagée pour sa part dans une action d'éducation à la santé, sera également partie prenante de cette deuxième phase.