Afrique
Mutuelle
Personnel de l’éducation

Arrêt de l’engagement du RES dans le projet de mutuelle MENA du Burkina Faso

Hawa Fatty
2 avril 2021

Le Réseau Education et Solidarité est arrivé au bout de sa mission d’accompagnement des syndicats de l’éducation burkinabés dans le processus de création d’une mutuelle des professionnels rattachés au Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) du Burkina Faso. En plus de dix ans, il a su mobiliser d’importants moyens, des expertises régionales et internationales et a ainsi contribué à créer les conditions pouvant permettre le lancement et la viabilité de ce projet.

Pour rappel, le projet de mutuelle du MENA a pour ambition d’élargir la protection sociale santé en couvrant les professionnel.le.s de l’éducation du Burkina-Faso sur tout le territoire national ainsi que leurs familles. Il a également vocation à favoriser la sensibilisation des élèves, parents d’élèves et communautés dans un effort de promotion des mutuelles sociales auprès des populations au Burkina-Faso. L’objectif est que cette mutuelle soit en mesure de gérer le régime obligatoire pour ses adhérent.e.s et également de leur proposer un régime complémentaire.

Ce projet a réuni autour de la table un consortium d’acteur.rice.s internationaux (RES, MGEN, Solidaris), régionaux (PASS, MUPEMENET, SIGEM) et nationaux (gouvernement burkinabé, mouvement mutualiste burkinabé, syndicats de l’éducation burkinabés) qui ont mis à disposition leurs expériences et expertises pour en assurer la pérennité. 

Depuis 2009, la mobilisation du RES s’est matérialisée sur plusieurs axes : appui à la gestion de projet, financement d’activités et recherche de financements, création d’une équipe d’expert.e.s, animation des sessions de travail entre les partenaires ou encore réalisation de mission pour la conduite d’activités de formations et d’ateliers de sensibilisation à la mutualité auprès des militant.e.s burkinabés sur le terrain.

Malgré les nombreux obstacles rencontrés au cours des années, la force de ce projet a été son suivi par des acteurs divers, qualifiés, engagés et persévérants, permettant aujourd’hui au cadre de la mutuelle d’être suffisamment défini pour en permettre le lancement.

Pourtant, le projet est aujourd’hui en veille et il souffre de contretemps notamment liés à la difficulté de maintenir la mobilisation des partenaires locaux ou au fait que le projet de mutuelle ne connaît à l’heure actuelle qu’un faible rayonnement auprès de la population cible sur place malgré son ancienneté.

Après une décennie d’actions et de mise en lien, le RES est aujourd’hui arrivé au bout de sa capacité de contribution sur ce projet. Afin de capitaliser sur cette expérience, une synthèse a été rédigée proposant un bilan et une rétrospective de l’ensemble des actions menées par les partenaires dans ce processus de création.

Cette synthèse a été partagée avec les acteur.rice.s locaux et régionaux du projet, afin qu’ils puissent y apposer leurs amendements et analyses. De plus, les derniers échanges du RES avec les acteur.rice.s burkinabés ont été suivis d’une reprise des échanges entre les partenaires locaux avec de multiples réunions organisée entre la MAADO (mutuelle des douanes du Burkina – partenaire du projet), le SNEAB (membre du RES et représentant des syndicats de l’éducation porteurs du projet) et les autres syndicats de l’éducation burkinabés afin d’envisager les prochaines étapes pour le projet.

Le RES reste en lien avec les partenaires sur le terrain afin d’être informé de leurs progressions. Il continuera de mettre à leur disposition toute information pouvant faciliter la relance de leurs travaux sur ce projet.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités