Amérique du Nord
Economie Sociale et Solidaire
Prévention et éducation à la santé

Canada | « Des réunions de groupe en vue d’améliorer la santé et le bien-être : NorWest Co-op présente Hans Kaï »

Louise Magnard
27 septembre 2021

Le Réseau Éducation et Solidarité a rencontré Michelle Kirkbride et Nancy Heinrichs de NorWest Co-Op, organisation communautaire originaire de Winnipeg, au Canada. Pour inciter leur communauté à une approche coopérative de la santé et du bien-être, elles ont élaboré et mis en œuvre un programme de santé communautaire appelé Hans Kaï.

Hans Kaï, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

NorWest Co-Op : Hans Kaï (réunion de groupe en japonais, le programme vient du Japon) est un programme de santé participatif qui permet aux personnes de prendre les rênes de leur propre santé et donne la possibilité aux participants de jouer un rôle actif dans l’amélioration ou la préservation de leur santé et de leur bien-être.

Les participants HANS KAÏ suivent une formation en santé de 9 semaines pour se préparer à se rencontrer de manière autonome.  Nous abordons des sujets tels que l’alimentation saine, la planification des repas, la gestion du stress, l’activité physique, la santé en général et bien plus !

Après la formation, les groupes continuent à se réunir et contrôlent eux-mêmes leur santé, notamment la tension, se lancent dans une activité physique, partagent des goûters équilibrés et passent du temps ensemble. Certains groupes prévoient même des sujets ou activités supplémentaires. HANS KAÏ, c’est un très bon moyen d’améliorer sa santé tout en s’amusant.

Comment a-t-on adapté Hans Kaï au contexte canadien ?

NorWest Co-Op : En 2007, les directeurs généraux du centre de santé communautaire NorWest Co-op Robert Cliche, Nancy Heinrichs et ainsi que la directrice générale de la coopérative de Santé, Nancie Allaire, ont participé à une tournée des coopératives au Japon organisée par le Dr Jean-Pierre Girard. Ils ont pu découvrir les coopératives de santé dans le programme HANS KAÏ japonais. À leur retour au Canada, Nancy et Nancie se sont mises au travail pour développer ensemble un HANS KAÏ pour les Canadiens.

La NorWest Co-op de Winnipeg a lancé le déploiement de Hans Kaï fin 2009. Il a fallu effectuer une recherche et une analyse des meilleures pratiques dans des programmes similaires à HANS KAÏ, et nommer un comité consultatif interprofessionnel d’experts pour piloter la mise en œuvre du projet. Le groupe a élaboré une formation en santé de 9 semaines avec la coopérative de Santé Robert Cliche de Beauceville, au Québec. Le programme HANS KAÏ a ainsi pu être normalisé au Canada.

Que montrent les résultats des recherches sur Hans Kaï ?

NorWest Co-Op : Partant du principe que la santé intrinsèque nécessite un soutien et une éducation continus, Hans Kai a récemment mené à bien une phase initiale de recherche visant à détecter les plus grands avantages pour ses participants. On a utilisé un plan de recherche d’intervention basé sur des méthodes combinées en impliquant plusieurs sites sur une période de quatre ans. Les données ont été recueillies à partir d’enquêtes auprès des participants et d’entretiens personnels à 0, 6, 12 et 24 mois.

On a constaté des améliorations statistiquement significatives avant et après le programme dans le domaine de la santé mentale, et 66 % des participants ont décrit des changements de comportement spécifiques à la suite de leur participation au Hans Kaï. D’autres impacts positifs sur la santé impliquaient le soutien des pairs, l’acquisition de connaissances spécifiques du domaine de la santé, l’inspiration, la motivation ou la responsabilité, l’effet stimulant de la surveillance de leurs propres indicateurs de santé, la sortie de l’isolement social ainsi qu’une meilleure sensibilisation et un accès renforcé aux services.  Des tendances à l’amélioration ont été constatées à la fois en termes de niveaux d’activité physique et d’adaptation de l’alimentation.

Ces conclusions ont amené le programme Hans Kaï à participer à une initiative de recherche à grande échelle axée sur le changement des comportements résultant de la participation à Hans Kaï. Les domaines d’intérêt comprennent : l’efficacité personnelle, le soutien social, le changement de comportement en matière d’activité physique et d’habitudes alimentaires et enfin les effets évaluables sur la santé, tels que la tension, la glycémie et l’IMC. Selon nous, cette étude démontrera que grâce à l’éducation et au soutien social et communautaire, les personnes s’émanciperont en développant leurs connaissances, qu’elles pourront modifier et améliorer leurs comportements liés à la santé et obtenir des effets bénéfiques sur leur santé.

Merci Michelle et Nancy !

Plus d’infos sur le dispositif :

Michelle Kirkbride est coordinatrice du développement communautaire et directrice du programme Hans Kaï du Centre de santé communautaire NorWest Co-Op. Michelle travaille chez NorWest depuis 1999 et a œuvré au développement des concepts Hans Kaï pour les adapter à toutes les populations du monde entier. Michelle a également collaboré avec l’équipe de développement du comité et supervisé divers projets basés sur le développement communautaire et le déploiement du programme en lui-même.

Nancy Heinrichs est directrice générale du Centre de santé communautaire NorWest depuis 2001. Nancy dispose d’une riche expérience auprès des coopératives et des soins de santé de la province du Manitoba, au Canada, et dans le monde entier. Nancy est reconnue pour sa capacité à mettre en place des projets et programmes innovants avec NorWest. Sous sa direction, le nombre d’employés chez NorWest est passé de 35 à plus de 150 et l’organisation a remporté plusieurs récompenses et acquis le niveau « platine » des meilleurs employeurs décerné par AON Hewitt.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités