Égalité des genres

Le mouvement syndical mondial lance une boîte à outils visant à éradiquer la violence et le harcèlement dans le monde du travail

Louise Magnard
6 décembre 2021

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la Convention 190 de l’Organisation internationale du travail sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail le 25 juin 2021, les syndicats mondiaux lancent une boîte à outils pour soutenir la Convention 190 (C190) et sa recommandation (R206). Ce manuel offrira à des milliers de syndicats dans le monde les outils essentiels pour lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail. Un article de l’Internationale de l’Education.

Les premiers instruments internationaux contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail

Affectant des millions de travailleuses et de travailleurs dans le monde, les agressions physiques, les brimades, le harcèlement sexuel, le cyberharcèlement, la violence économique et les pratiques de travail abusives sont les formes de violence les plus répandues dans le monde du travail.

Grâce à des campagnes de plaidoyer intensives menées par les syndicats et des groupes de femmes à travers le monde, la Convention 190 et la Recommandation 206 constituent désormais une base permettant aux syndicats et aux autres parties prenantes de répondre à la violence et au harcèlement dans le monde du travail. La Convention et la Recommandation s’étendent à tous les secteurs – public et privé- ainsi qu’à l’économie informelle, et sont les premiers instruments internationaux de ce type. Grâce à l’adoption de ces normes, chacune et chacun bénéficiera désormais du droit de vivre dans un monde exempt de violence et de harcèlement.

Faire de la Convention 190 une réalité pour tou∙te∙s les travailleur∙euse∙s

La boîte à outils vise à fournir aux syndicats des moyens afin de contrer la violence et au harcèlement sur le lieu de travail et s’assurer que la violence ne soit plus considérée comme faisant « partie du travail ».

La boîte à outils aide les formateur∙trice∙s et les facilitateur-trice∙s des travailleur·euse·s, ainsi que le personnel et les représentant·e·s syndicaux·ales à développer des programmes de formation et constitue un outil utile pour les syndicats qui organisent des campagnes nationales pour la ratification de la C190 dans leurs pays.

Se réjouissant du lancement de la boîte à outils, Susan Hopgood, présidente de l’Internationale de l’Éducation, a déclaré :

« Il y a de nombreuses années, le mouvement syndical s’est engagé à mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail. La Convention 190 et la Recommandation 206 sont une grande victoire pour nous tous et toutes, et en particulier pour les femmes qui ont mené ce mouvement. C’est un grand pas en avant, mais ce n’est que le premier pas. Nous devons maintenant nous assurer que chaque pays ratifie et applique la Convention. Nous devons également travailler au sein de nos syndicats pour que chaque membre du syndicat devienne un agent du changement. Nous devons continuer jusqu’à faire de cette convention une réalité pour les travailleurs et travailleuses partout. »

Le lancement de la boîte à outils intervient à un moment crucial. Les rapports publiés dans le cadre de la pandémie de COVID-19 confirment que les violences perpétrées à l’encontre des femmes et des filles se sont intensifiées sous toutes leurs formes au cours de l’année écoulée, rendant les travailleuses particulièrement vulnérables. L’absence de politiques adaptées et de soutien des employeurs pour répondre à cette violence et la prévenir ont conduit de nombreuses femmes à développer de l’anxiété et des troubles mentaux ou ont entraîné une baisse de leurs performances professionnelles et ont impacté leurs revenus. La violence domestique, bien que se déroulant en dehors du lieu de travail, peut également avoir des répercussions physiologiques et physiques importantes sur les travailleuses qui en sont victimes. De plus, les discriminations liées à l’intersectionnalité créent une autre couche d’inégalité qui augmente le risque de violence et de harcèlement.

La boîte à outils se compose d’un guide du-de la facilitateur-trice et d’un manuel d’activités. Son objectif est de :

  • Encourager la discussion sur la violence, et le harcèlement et la violence fondée sur le genre dans le monde du travail ;
  • Sensibiliser à la Convention 190, à la Recommandation R206 qui l’accompagne et à leur importance pour les travailleurs, en particulier les femmes ;
  • Encourager les syndicats du monde entier à faire campagne pour la ratification de la Convention 190 et sa mise en œuvre effective conformément à la Recommandation R206 ;
  • Encourager les syndicats à utiliser ces instruments pour inclure la Convention 190 à l’ordre du jour des négociations syndicales ;
  • Renforcer les syndicats pour permettre aux travailleurs de faire valoir leur droit à un monde du travail exempt de violence et de harcèlement.

La boîte à outils a été lancée le 25 juin lors d’un webinaire auquel des syndicalistes du monde entier ont participé.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités