Enquête
Personnel de l’éducation
Santé au travail

Près de 8000 enseignant.es ont participé à la première enquête internationale du Baromètre santé/bien-être du personnel de l’éducation RES/FESP

Louise Magnard
28 juillet 2021

En 2021, le Réseau Education et Solidarité et la Fondation d’entreprise MGEN pour la santé publique ont lancé la 1ère édition du Baromètre International de la santé et du bien-être du personnel de l’éducation en France, en Belgique, au Maroc, en Gambie, au Québec et au Mexique. Les réponses aux questionnaires, diffusés entre mai et juin dans ces 6 pays, seront analysées durant l’été, pour une publication des résultats à l’automne 2021.

Depuis plusieurs années, et dans de nombreux pays dans le monde, la dégradation de la qualité de vie au travail participe à la désaffection pour la profession, entraînant un fort turn-over voire des pénuries d’enseignant.es. Un sujet crucial pour les membres du RES, mutuelles de santé et syndicats de l’éducation.

Luc Beauregard, de la Centrale des Syndicats du Québec (CSQ), et membre du groupe de travail du Baromètre, témoigne : « Depuis 3 ans, la CSQ mène beaucoup d’actions sur la santé psychologique des membres. On travaille fortement pour que nos membres, en éducation et en santé, reconnaissent que ce n’est pas à cause d’eux s’ils ont des problèmes [de santé mentale], mais à cause des conditions de travail qu’ils subissent. Et le Baromètre international santé/bien-être vient faire un portrait global de la situation. »

« La crise sanitaire est venue nous conforter dans l’idée qu’il fallait absolument travailler cette question, qui est internationale » ajoute Christian Chevalier, membre du groupe de travail du Baromètre (UNSA-Education -France).

Les objectifs du baromètre sont de dresser un état des lieux de la santé et du bien-être des professionnels de l’éducation, d’identifier des tendances communes ou des différences entre les pays, et, à terme, quand plusieurs éditions seront disponibles, de suivre les évolutions temporelles des indicateurs. La finalité ? Nourrir le plaidoyer en faveur de la santé des personnels de l’éducation dans le temps et l’espace, apprendre les uns des autres et partager des pistes de solutions.

Le questionnaire de l’enquête, élaboré collectivement depuis 2020 par le groupe de travail international du RES et les partenaires de la recherche, couvre des thématiques allant des conditions de travail, à la santé physique et mentale, en passant par l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle, et les expériences en matière de santé.

Les questionnaires ont été diffusés auprès des enseignant.es en France, en Belgique, au Maroc, en Gambie, au Québec et au Mexique en mai et un juin 2021, via les partenaires du RES (acteurs de l’éducation et de la protection sociale, organisations de la société civile et de l’économie sociale et solidaire). Au total, près de 8,000 enseignantes et enseignants de ces 6 pays ont répondu à l’enquête.

« J’ai été agréablement surpris de voir que de nombreux collègues sont allés jusqu’au bout du questionnaire, ce qui démontre l’intérêt de la question pour une partie de nos collègues enseignants et enseignantes » témoigne Christian Chevalier, membre du groupe de travail du Baromètre (UNSA-Education -France).

Les résultats seront analysés cet été par les statisticiennes et chercheures de la Fondation MGEN pour la santé publique, et les premiers résultats seront publiés à l’automne 2021.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités