Haïti | Les actions du projet SACHA présentées en Belgique

Louise Magnard
20 Mars 2020

Dans le cadre du projet SACHA, Jean-Ricard Florestal, étudiant-stagiaire, a réalisé une mission à Bruxelles et Paris pour faire part de l’avancement des activités et participer à plusieurs événements et rencontres. Au siège de la MGEN, aux bureaux de l’Internationale de l’Éducation, à Solidaris ou encore lors du Forum du Conseil Wallonie-Bruxelles de la Coopération Internationale, il a présenté les difficultés rencontrées dans l’organisation des activités et a mis en lumière les succès et les dernières avancées du projet. 

Haïti est toujours aux prises d’une crise politique, économique et sociale d’une grande violence ; avec ces derniers mois une recrudescence des vols, attaques et des enlèvements perpétrés par des gangs armés. Malgré cette insécurité, de nombreuses écoles ont rouvert leurs portes.  Dans cet élan, plusieurs comités d’éducation à la santé, la citoyenneté et la protection sociale du projet SACHA ont repris leurs activités, avec l’organisation d’événements sur entre autres l’assainissement, l’hygiène et le covid-19.  

Face au manque de moyens et à l’inaction des pouvoirs publiques, la mobilisation des corps éducatifs est plus que jamais indispensable afin d’assurer auprès des jeunes une éducation à la santé de qualité, et les activités développées par les comités du projet SACHA en sont le parfait exemple.

Étudiant stagiaire, Jean-Ricard Florestal apporte un appui à la gestion du projet SACHA, tout en effectuant une recherche-action encadrée par le professeur Obrillant Damus dans l’optique de modéliser le projet et de pouvoir à long terme l’exporter auprès d’autres établissements sur le territoire national haïtien et ailleurs.

En mission à Paris puis à Bruxelles, il a participé pendant une semaine à plusieurs événements et rencontres pour présenter les objectifs et actualités du projet SACHA à différents organismes de l’Economie Sociale et Solidaire. Un programme chargé qui lui a aussi permis – dans le cadre de son travail de recherche – de prendre connaissance des systèmes, des problématiques et des initiatives développées par les organismes partenaires du RES (en Europe et ailleurs) autour des enjeux de protection sociale et d'éducation à la santé. Le programme des rencontres est détaillé ci-dessous.

Participation à la journée RES sur l’éducation à la protection sociale - Paris

Le RES a réuni ses membres et partenaires pour une journée de mise en commun autour de la thématique de "l'engagement de la jeunesse pour la protection sociale". La journée avait pour but de présenter les organisations, et leurs outils liés à la création d’une culture de la protection sociale, notamment auprès des jeunes.

Aux organismes en présence, et à l’appui d’une vidéo explicative, Jean-Ricard Florestal a présenté le projet SACHA, ses objectifs et a mis en lumière ses succès grâce à l’implication des membres des comités. Il a toutefois indiqué que les tensions sociales et politiques en Haïti ont contraint les comités à suspendre temporairement leurs activités, jusqu’à ce que la situation ne s’améliore.

Visite de l’Internationale de l'Éducation - Bruxelles

Jean-Ricard Florestal a été reçu au siège de l’IE par Florian Lascroux, coordinateur au sein de l'unité Solidarité et Développement pour une entrevue de rencontre et d’échanges. Après lui avoir présenté les projets soutenus par l’IE à travers le monde, Florian Lascroux s’est attardé sur les programmes de l’IE en Haïti. Les deux ont ainsi pu discuter de la crise politique, sociale et économique que connaît le pays, contexte impactant aussi bien pour les projets de l’IE et ses affiliés que pour le projet SACHA.

Un focus sur la privatisation de l’enseignement à Haïti et les problèmes qu’elle soulève a été fait afin de souligner l’importance de la syndicalisation des enseignants, notamment de ceux du secteur privé, qui se retrouvent trop souvent lésés de leurs droits à cause du manque de structure légale du secteur.

Florian Lascroux a souligné l’importance de l’unité pour les actions de revendication et de plaidoyer des syndicats, concluant qu’une action collective permettait d’avoir plus de poids auprès des pouvoirs publics et donc plus d’impact auprès des enseignants.

Conférence de la mutuelle Solidaris – Bruxelles

A l’invitation de la mutuelle Solidaris, Jean-Ricard Florestal et le RES ont assisté à une conférence co-organisée avec la Mutualité Chrétienne sur le système de sécurité sociale belge, dont le fonctionnement de l’assurance maladie, cogéré entre l’État et les mutualités.

La cogestion par les mutuelles, espaces de participation des citoyens, facilite, entre autres, la transparence, la responsabilité des acteurs et la garantie des droits.

L’impérativité du développement de mécanismes effectifs de sécurité sociale a été appuyé par Jean-Ricard Florestal, qui a expliqué qu’en Haïti il n’existe que des assurances privées à part l’Office national d’assurance-vieillesse (ONA) et l’Office d’assurance accidents du travail, maladie et maternité (OFATMA). Si les cotisations sont prélevées directement sur le salaire des fonctionnaires, les bénéficiaires ne reçoivent pas ou peu de services. Il a précisé que les actions collectives de solidarité d’accès aux soins sont minimes, et existent essentiellement en milieu rural.

Rendez-vous à la Wallonie Bruxelles International – Bruxelles

A Wallonie-Bruxelles International agence chargée des relations internationales Wallonie-Bruxelles et financeur du projet SACHA, Jean-Ricard Florestal, Louise Magnard (RES) et Hawa Fatty (RES) ont présenté les dernières avancées du projet à M. Fabrice Sprimont et Mme Caroline Vandenwouwer.

Jean-Ricard a expliqué que les activités des comités actifs se traduisent notamment par une formation des élèves en plusieurs séances afin de leur donner de meilleures pratiques pour qu’ils assainissent leur établissement et ainsi garantir un meilleur apprentissage. Il a indiqué que les obstacles dû à l’instabilité et à l’insécurité ont contraint les autres comités à suspendre les activités en attendant une amélioration de la situation dans plusieurs quartiers de la ville. Bien que CEMEA-Haïti ne puisse pas se rendre sur place, ils restent en contact fréquent avec ces comités.

En accord avec les recommandations des partenaires, le RES reportera ses missions prévues à Port-au-Prince le premier semestre de 2020 à une date ultérieure.

Forum CWBCI - Bruxelles

Le vendredi 13 mars, le Conseil Wallonie-Bruxelles de la Coopération Internationale (CWBCI), a invité des acteurs internationaux de l’ESS à participer à un Forum à dimension d’interpellation politique ayant pour objectifs de faire progresser la vision de la coopération au développement et contribuer à une future note de politique internationale aux gouvernements de Wallonie-Bruxelles.

Dans le cadre de la table-ronde consacrée à l’Economie Sociale et Solidaire et au Travail décent, Jean-Ricard Florestal a pu présenter aux participants les projet SACHA en Haïti, et le rôle des communautés éducatives et des syndicats dans la lutte pour la promotion de la santé et du bien-être et les bonnes conditions de travail. Il a souligné l’implication des membres des comités du projet et de leur travail d’éducation à la santé auprès de leurs élèves. Après la présentation de certaines de leurs réalisations, il a appuyé le fait que malgré les contretemps et obstacles imposés par le climat socio-politique actuel, les participants au projet font preuve de résilience et s’engagent à faire leur possible pour assurer sa continuité.