BELGIQUE : LANCEMENT DE LA CAMPAGNE INTERNATIONALE « PROTECTION SOCIALE POUR TOUS »

d.desplanques
24 mars 2015

En Belgique, la mutuelle socialiste Solidaris, membre du Réseau Education et Solidarité, a lancé une campagne internationale de promotion de la protection sociale pour tous, aux côtés d’autres organisations membres du CNCD – 11.11.11 (syndicats, mutuelles et ONG). Cette campagne se déploiera sur deux ans, en 2015 et 2016.

La protection sociale est un droit mais dans les faits, 3/4 de la population mondiale ne bénéficie pas d’un système adéquat de protection sociale. Tomber malade et ne pas pouvoir s’acheter de médicaments ; travailler mais rester pauvre ; se retrouver sans emploi et n’avoir plus aucune source de revenus ; travailler toute sa vie et ne pas recevoir de pension… c’est une réalité pour plus de 5 milliards de personnes.

La protection sociale est un mécanisme accessible à tous les pays qui permet de lutter efficacement contre les inégalités sociales et constitue un levier puissant de développement. La campagne « Protection sociale pour tous » défend 4 revendications politiques à mettre en œuvre :  

1.     La protection sociale est un droit humain. Il doit être inscrit dans les lois de chaque pays.

De nombreux pays ont adopté les conventions internationales pour la protection sociale, mais l’application complète de tous ces principes dans tous les pays est loin d’être une réalité. La Belgique doit plaider partout où c’est possible pour une réelle mise en œuvre de la protection sociale pour tous. La protection sociale universelle doit aussi être reprise explicitement parmi les objectifs mondiaux pour le développement durable et ceux de la coopération au développement.

2.     La protection sociale est finançable, même pour les pays les plus pauvres.

Notre gouvernement doit tout mettre en œuvre pour que les gouvernements du monde entier affectent des moyens suffisants pour des systèmes de protection sociale solides. Cela implique d’aider les pays en développement à percevoir des impôts de manière plus efficace, à construire des systèmes de cotisations sociales performants, mais aussi en s’engageant sérieusement pour la justice fiscale. Enfin, les gouvernements doivent travailler à la mise en place d’un système international pour le financement de la protection sociale.

3.     Les organisations sociales doivent participer aux décisions politiques concernant la protection sociale.

Les mouvements sociaux tels que les syndicats et mutuelles sont les plus à même de connaître les problèmes rencontrés par les personnes qui ne bénéficient pas de protection sociale. Là où les gouvernements ne remplissent pas leurs devoirs, ces mouvements prennent des initiatives et construisent eux-mêmes des formes de protection sociale. Les gouvernements doivent donc les intégrer dans leurs politiques de protection sociale. La Belgique doit soutenir ces organisations en leur demandant de participer à l’élaboration des programmes de coopération avec les pays en développement.

4.     L’Europe et la Belgique doivent également renforcer la sécurité sociale en leur sein.

Les décideurs politiques belges doivent s’assurer que les politiques qu’ils mènent renforcent la protection sociale. Ils doivent plaider activement pour un pacte européen harmonisant les systèmes de protection sociale vers le haut. Ils doivent enfin s’assurer que les accords de commerce et d’investissement internationaux, les traités fiscaux et les conditionnalités des institutions financières internationales n’affaiblissent ni n’empêchent le développement de la protection sociale.

POUR ALLER PLUS LOIN : http://protectionsociale.be

Liens
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités