COP22, santé publique et changement climatique

Romain Chave
2 décembre 2016

La COP22, qui a eu lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre, a planché sur la mise en oeuvre des décisions prises à Paris l’année dernière lors de la COP21, au cours de laquelle 195 pays ont adopté le premier accord mondial concernant le climat, afin de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°.

Cette année, au coeur des débats de la conférence de Marrakech: la santé publique et le changement climatique. L’OMS a annoncé: “sans la mise en place de mesures adéquates d’atténuation et de réduction pour lutter contre le changement climatique, la santé publique mondiale affrontera des risques inacceptables”.

Chaque année, la pollution de l’air est coupable de 6,5 millions de morts dans le monde. L’OMS prévoit qu’entre 2030 et 2050, le changement climatique entraînera 250 000 décès de plus, dus à la malnutrition, au paludisme, a la diarrhée, et aux stress hydrique lié à la chaleur.

L’OMS rappelle qu’il faut investir plus d’argent « pour faire en sorte que la santé soit reconnue comme une priorité dans les financements climat et pour intégrer les considérations climatiques dans les mécanismes de financement nationaux et internationaux de la santé ».

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités