Personnel de l’éducation
Santé à l'école
Santé au travail

[EVENEMENT] MOBILISATION POUR UNE EDUCATION DE QUALITE LORS DE LA CONFERENCE MONDIALE DES FEMMES A DUBLIN

d.desplanques
23 juillet 2014

Du 7 au 9 avril 2014 a eu lieu à Dublin la 2e Conférence Mondiale des Femmes, organisée par l’Internationale de l’Education. Le Réseau Education & Solidarité avait délégué sur place sa Chargée de mission pour échanger avec les autres participants au sujet de la santé à l’école des élèves et des enseignant-e-s, un élément essentiel à une éducation de qualité.

Au programme : conférences et ateliers afin de discuter de la place des femmes  dans les syndicats de l’éducation et de leur rôle en matière d’éducation, notamment sur les questions de genre. L’objectif 2014 : le passage des paroles aux actes. Environ 400 délégué-e-s syndicalistes du secteur de l’éducation, dont 70% de femmes, sont venu-e-s des quatre coins du monde pour échanger sur leurs expériences personnelles et proposer des solutions pour une éducation de qualité.

La conférence s’inscrivait fortement dans la campagne mondiale de l’IE « Uni(e)s pour une éducation de qualité », qui s’articule sur trois piliers forts : l’accès universel et gratuit à des enseignant-e-s de qualité ; des ressources et des outils pédagogiques modernes ; et des environnements sûrs et propices à l’enseignement et à l’apprentissage.

La Présidente de l’IE, Susan Hopgood, a rappelé lors de ses diverses interventions que les efforts devaient garantir aux filles « une éducation de qualité, et pas uniquement un siège dans une salle de classe ». Elle a rajouté : « L’éducation de qualité représente un élément fondamental à la réalisation de tous les autres objectifs de développement, dont […] la santé, la nutrition […]. »

On retrouve dans les mots de Susan Hopgood l’intuition profonde du Réseau Education & Solidarité : une éducation de qualité nécessite la bonne santé des enseignants et des élèves, mais l’amélioration de la santé passe en partie par l’éducation et la mobilisation des professionnels de l’éducation. Dans ce cadre, nous avons pu mettre en avant notre valeur ajoutée auprès des enseignant-e-s  et autres travailleuses de l’éducation.

A travers de nombreux entretiens menés sur place, nous avons constaté l’intérêt grandissant des syndicats pour les questions de santé et la variété des actions entreprises : éducation à la santé et campagnes de prévention ; études sur les maladies professionnelles des enseignants dans le but de les faire reconnaître ; proposition et construction de dispositifs de protection santé pour les enseignants ; mobilisation pour la défense des systèmes de protection sociale… Dans les mois qui viennent, le Réseau approfondira les enquêtes initiées à Dublin afin d’obtenir une mesure plus complète des initiatives des syndicats de l’éducation sur les questions de santé.

Dublin a également été l’occasion d’aborder la problématique du recrutement des jeunes générations, un défi crucial pour de nombreuses organisations syndicales des pays vieillissants. Le Réseau Education & Solidarité a participé à divers ateliers sur la question. Le partage de bonnes pratiques a permis d’identifier quelques recettes originales, notamment celle consistant à réserver aux jeunes un espace de représentation et de discussion au sein du syndicat afin que leurs problèmes spécifiques soient mieux connus et mieux traités. Les diverses propositions ont confirmé la pertinence de notre projet « Communauté virtuelle de jeunes professionnels de l’éducation », visant à proposer aux jeunes enseignants un espace d’échange et de solidarité en ligne.

La conférence a donc été très riche et a amené de nombreuses pistes de travail concrètes, à la fois pour le Réseau et pour les syndicats de l’éducation !

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités