Europe
Personnel de l’éducation
Santé à l'école

MOLDAVIE : FORMATION SYNDICALE ET EDUCATION A LA SANTE

d.desplanques
23 juillet 2014

En Moldavie, les conditions de vie et de travail des enseignants sont extrêmement difficiles. Début 2013, l’ESTU (Syndicat des Enseignants et de la Science moldave) s’était tourné vers le Réseau Education et Solidarité et l’UNSA Education afin d’améliorer les capacités syndicales de ses jeunes militants et de leur fournir les outils leur permettant d’argumenter et d’obtenir des conditions de vie dignes. Au cours d’une session de formation syndicale, les enseignants et conseillers pédagogiques moldaves se sont approprié le thème de l’éducation à la santé à l’école.

Du 17 au 22 mars 2014, trois sessions de formation syndicales de deux jours chacune ont été organisées par l’UNSA Education et le Réseau Education et Solidarité, avec le soutien de l’Internationale de l’Education. Au total, 45 enseignants et conseillers pédagogiques moldaves ont participé aux ateliers. La formation syndicale portait sur les techniques de communication orale, d’animation d’une réunion permettant de mettre en œuvre, à terme, une négociation. Ces techniques visaient à construire un message, informer, récolter des avis et bien évidemment convaincre. La formation accélérée s’est concentrée sur deux jours alternant théorie et exercices pratiques de mise en situation, filmés.

L’un des ateliers consistait à convaincre des collègues enseignants de l’intérêt de l’éducation à la santé dans les écoles. Deux des participants disposaient de quinze minutes pour préparer leur réunion ; ils devaient choisir au sein d’une liste d’arguments ceux qu’ils considéraient les plus percutants pour convaincre leurs collègues. Afin de reconstituer une vraie réunion descendante, les autres stagiaires préparaient, de leur côté, des arguments répondant à des scénarios permettant d’approcher de la réalité. A savoir : des opposants farouches, des sceptiques blasés, des peureux inquiets, des perturbateurs impolis, et enfin des personnes réceptives et favorables à l’idée.

Les participants ont très bien joué le jeu. Cet exercice filmé et analysé représentait un quart de la formation.  La formation terminée, les participants ont reçu un certificat attestant de leur participation complète et active à ce séminaire. Le bilan a été extrêmement positif puisque le président de l’ESTU souhaite renouveler l’expérience pour 45 autres membres du syndicat et ce sous le même format. L’exercice présente un intérêt certain : il permet le renforcement des capacités syndicales des participants et les sensibilise au thème de l’éducation à la santé à l’école. Ce sujet, qui figure rarement au centre des préoccupations syndicales, fait pourtant l’objet de plusieurs résolutions de l’Internationale de l’Education. Cette première sensibilisation des enseignants pourrait être suivie d’une formation plus poussée sur le thème de la protection sociale.

Le formateur de l’UNSA Education, Fabrice Séchet, et l’animatrice, Hélène Hemet (Secrétaire nationale) ayant construit spécifiquement l’exercice afférant à l’éducation à la santé estiment que ce choix, comme sujet de travail, est très pertinent. Le fait qu’il ne s’agisse pas d’un thème syndical habituel a forcé les participants à sortir de leur cadre et de leurs automatismes. L’UNSA Education, sur avis du formateur et de la Secrétaire nationale est favorable non seulement à conserver ce module au sein des formations UNSA Education, mais également à le répliquer dans d’autres pays – d’autant plus que le module a été conçu de manière à permettre une traduction simultanée et que l’UNSA Education était porteur de la résolution au 6ème congrès de l’Internationale de l’Education.

Une expérience réussie donc, qui mérite certainement d’être renouvelée ailleurs…

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités