Pour les enseignants de Suisse romande, le travail ce n’est pas toujours pas la santé !

Romain Chave
5 septembre 2017

Le Syndicat des enseignants romands (SER) a rendu public les résultats d’une enquête sur l’état de santé du corps enseignant romand réalisée en collaboration avec l’Institut universitaire romand de Santé au Travail. Cette enquête a été menée auprès de 5500 enseignants.

Quelques conclusions de l’enquête :

  • 83,8% des répondants affirment qu’enseigner représente un défi positif,
  • Deux tiers des enseignants trouvent leur activité stressante
  • Plus d’un enseignant sur deux a l’impression de devoir « tenir le coup »
  • 60% des enseignants considèrent que leur état de santé se dégrade au fur et à mesure que la période scolaire avance
  • En moyenne, les participants ont estimé avoir donné 10,8 jours de cours alors qu’ils auraient dû rester à la maison pour se soigner
  • 40,8% des professionnels de l’éducation n’arrivent pas à déconnecter de leur métier
  • Il ressort de l’enquête que l’état de santé des enseignants est inférieur à celui de la population suisse en général

Pour le SER, il est évident qu’un vaste effort de prévention doit être mis en place dans deux domaines particuliers : les conditions de travail et le soutien hiérarchique. Plus d’informations disponibles ici.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités