Programme MASMUT : atterrissage maitrisé après 21.900 heures de vol

Romain Chave
5 décembre 2016

Le Programme MASMUT porté par la Mutualité Chrétienne, la Mutualité Solidaris et la Mutualité Libre du Petit Royaume va toucher à sa fin en décembre 2016. À l’occasion des réunions de l’AIM, les trois promoteurs ont présenté un bilan de ce Programme qui aura duré deux ans et demi.

Lancé en 2014 avec le soutien de la Coopération belge au Développement, MASMUT avait pour objectifs de renforcer les capacités institutionnelles, techniques, thématiques et politiques des acteurs mutualistes du Burundi, de la RDC, de quatre des huit pays composant l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (Burkina Faso, Sénégal, Mali, Togo) et de l’ensemble de la zone de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Les plateformes représentatives du mouvement mutualiste existantes ont été renforcées, tandis que d’autres ont été créées. Des collaborations avec différentes structures de la protection sociale ont été amorcées pour consolider le réseau mutualiste. Un coordinateur MASMUT – UEMOA doté d’une double mission (à savoir, contribuer à la structuration mutualiste au niveau national et renforcer l’intégration de la question mutualiste dans le débat régional et global) est, ainsi, entré en fonction.

Sur le plan des capacités techniques, des formations certifiantes en gouvernance mutualiste ont été organisées, en partenariat avec l’Université de Versailles Saint-Quentin-En-Yvelines, au Burkina Faso, au Burundi, au Sénégal et au Togo – Bénin. Associant des experts mutualistes du Nord et du Sud, chaque formation a été adaptée au contexte national et aux besoins spécifiques des Partenaires.

D’autres initiatives pour renforcer les capacités des plateformes en matière de couverture maladie universelle ont été mises en place : participation à des ateliers et séminaires, développement d’argumentaires et lancement de deux recherches-études, l’une pour l’« Afrique de l’Ouest » (Togo – Bénin) et l’autre pour l’« Afrique Centrale » (RDC).

Le Programme a mené des activités en matière de plaidoyer politique et de communication : journées de la mutualité, participation à des événements institutionnels (cadres nationaux de concertation,…), formation des journalistes ou encore renforcement du plaidoyer envers l’UEMOA.

Enfin, le programme a organisé ou co-organisé des événements d’envergure régionale tels que la conférence d’Abidjan sur les perspectives du mouvement mutualiste africain dans le cadre des couvertures santé universelles ou l’atelier sous-régional sur la mise en application du règlement UEMOA sur la mutualité sociale.

L’action des mutualités belges envers leurs Partenaires sera, bien-sûr, poursuivie via les Programmes des ONG Solidarité Mondiale, Solidarité Socialiste, Louvain Coopération et la « synergie MASMUT » reprise dans ceux-ci.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités