République Démocratique du Congo: Passe ton Examen d’Etat d’abord!

Romain Chave
2 décembre 2016

À Kisangani, en République Démocratique du Congo, un petit groupe de lycéens s’organise pour préparer l’examen d’Etat qui sanctionne la fin du cycle secondaire et ouvre (ou ferme) les portes de l’avenir pour des milliers de jeunes congolais. Nombre de ces lycéens n’ont pas pu suivre un cursus complet car ils n’ont pas payé la « prime des professeurs », le sésame qui leur permet d’accéder aux salles de classe et à la science de l’enseignant.

Le réalisateur congolais Dieudo Hamadi illustre dans son œuvre l’absurdité kafkaïenne qui entoure l’examen d’Etat dans un pays où 75% du financement du système éducatif est porté par les ménages.

[VIDEO::https://www.youtube.com/watch?v=CNBjrhce7xs::normal]

Interview de Augustin TUMBA NZUJI, Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Enseignants et Éducateurs Sociaux du Congo (FENECO)

Dans une certaine mesure, le film d’Hamadi, reflète bien la réalité en RDC, mais il faut aussi dire qu’il y a des zones où le système éducatif fonctionne bien. Par exemple, le film ne montre pas les moments durant lesquels les élèves sont en classe avec un professeur ou en stage. Ça aurait été intéressant.

Toutefois, la violence dont les enfants sont victimes est réelle. Les examens d’état sont considérés comme la clé pour accéder à l’emploi ou à l’université. Sans soutien de la famille, les enfants sont soumis à une énorme pression qui peut les amener à faire des bêtises comme se rendre chez un marabout.

 

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités