ZOOM sur le PASEC (Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs)

Romain Chave
2 décembre 2016

Le programme d’analyse des systèmes éducatifs (PASEC) a été créé en 1991 par la Conférence des ministères de l’éducation des pays de la francophonie (CONFEMEN). Le PASEC a pour objectif d’évaluer le niveau d’efficacité et d’équité des systèmes éducatifs en mesurant le niveau de compétences des élèves en début et en fin de scolarité primaire en langue et mathématiques. Il vise aussi à identifier les facteurs scolaires susceptibles d’influencer le niveau d’apprentissage des élèves.

Le dernier apport du PASEC a été publié en décembre 2015 et a enquêté dans 10 pays africains: le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

En moyenne, plus de 70 % des élèves n’ont pas atteint le seuil « suffisant » de compétences en langue après deux ans de scolarité primaire et près de 50 % des élèves n’ont pas atteint le seuil « suffisant » de compétences en mathématiques. En fin de scolarité, ce sont près de 60 % des élèves qui n’ont pas atteint le seuil dans les deux disciplines.

Le PASEC intègre d’autres indicateurs intéressants comme les taux de scolarisation des filles, largement inférieurs à ceux observés pour les garçons, ou le statut socioéconomique des élèves. Par exemple, en début de cycle primaire, dans la grande majorité des pays sondés, les élèves dont les deux parents savent lire obtiennent des scores bien supérieurs à ceux des élèves dont aucun parent ne sait lire.

Par ailleurs, le PASEC enregistre aussi des informations sur les enseignants, par exemple :

  • les femmes sont sous-représentées dans les classes de fin de primaire et aux postes de directeur d’établissement ;

  • les enseignants ayant une plus grande ancienneté sont le plus souvent affectés aux classes de fin de cycle, alors que les premiers niveaux du cycle sont confiés à des enseignants moins expérimentés ;

  • une grande majorité d’élèves sont encadrés par un enseignant ayant suivi au moins un an de formation professionnelle initiale mai il existe une proportion non négligeable d’élèves dont l’enseignant n’a reçu aucune formation initiale ;

  • les enseignants d’une grande majorité d’élèves déclarent ne pas être satisfaits du niveau et de la régularité de versement de leur rémunération ;

  • les enseignants d’une proportion importante d’élèves déclarent ne pas être satisfaits des opportunités de formation.

Plusieurs mesures sont identifiées comme leviers importants à la portée des décideurs politiques pour offrir une éducation de qualité pour toutes et tous telles que :

  • Promouvoir l’enseignement préscolaire

  • Améliorer la qualité, la disponibilité et l’allocation des équipements scolaires et des ressources éducatives ou

  • Renforcer la formation des enseignants et revaloriser la fonction enseignante

Le prochain cycle d’évaluations concernera un nombre plus important de pays, élargissant ainsi la base de comparaison. Le rapport PASEC 2014 est disponible ici.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Les dernières actualités